Zone de Texte:

Par le décret d’avril 1848, l’esclavage est officiellement aboli dans les colonies françaises. Entre 60 000 et 65 000 esclaves vont alors à La Réunion découvrir, ou redécouvrir pour les victimes de la Traite illégale, la liberté.

Ces nouveaux citoyens vont pour la plupart se voir attribuer un patronyme, soit par leur propriétaire soit par un délégué de l’administration. Ces noms, souvent des anagrammes, parfois des sobriquets ou même des dénominations insultantes, seront transmis pour beaucoup d’entre eux jusqu’à aujourd’hui. Symbole de la servitude, ils sont désormais assumés par la plupart des descendants et considérés comme marqueurs de leur histoire dans sa dimension d’ancestralité.

Certains affranchis auront plusieurs noms, délivrés à chaque occasion où cela sera nécessaire; la conservation et la mémoire de ce nom « infligé » ne sera pas systématique; on trouve  ainsi souvent des doubles attributions, quelquefois des triples et même un affranchi qui se verra attribuer quatre patronyme différents.

D’autres ne seront sans doute pas concernés, souvent des victimes de la Traite illégale. Les propriétaires n’ayant pas les coupons de déclaration nécessaires à l’indemnisation, ne se préoccuperont pas, ou éviteront, ces formalités d’inscription. Ainsi des centaines d’esclaves, à leur décès, ne seront déclarés que par leur prénom.

Les données ci-dessous, par commune de résidence, et non pas d’inscription sur les registres, proviennent des recherches effectuées durant de très nombreuses années avec Martine Grimaud et complétées par les relevés de S. Fuma puis de Mme et M. Nourigat.

Elles regroupent, par ordre alphabétique, les patronymes des esclaves affranchis en 1848.

 

A ce jour, cela concerne 59 75 affranchis avec patronyme et 1713 sans nom, soit 61466 esclaves affranchis en 1848

 

Avec l’accord de Mme & M. Nourigat, auteurs des relevés des registres d’inscription, (50% seulement des actes ont été conservés), il est possible de communiquer les numéros de registres et numéros d’actes que vous souhaitez consulter sur le site des Archives Départementales qui ne propose pas d’index des noms. En faire la demande par e.mail à gilles.gerard.974@gmail.com

 

 

Saint-Denis                  11510 avec patronyme                          302 sans patronyme                    Total: 11812

 

Saint-Pierre                  10269 avec patronyme                          470 sans patronyme                    Total: 10739

 

Saint-Paul                      9408 avec patronyme                          461 sans patronyme                     Total:  9869

 

Saint-Benoît                   5557 avec patronyme                          112 sans patronyme                    Total:  5669

 

Saint-Louis                    4899 avec patronyme                            18 sans patronyme                     Total:  4917

 

Saint-André                   4212 avec patronyme                            96 sans patronyme                     Total:  4308

 

Saint-Leu                       3319 avec patronyme                            46 sans patronyme                     Total:  3365

 

Sainte-Suzanne              2940 avec patronyme                            59 sans patronyme                     Total:  2999

 

Sainte-Marie                  2808 avec patronyme                            63 sans patronyme                     Total:  2871

 

Saint-Joseph                  2225 avec patronyme                            66 sans patronyme                     Total:  2291

 

Sainte-Rose                   1452 avec patronyme                             8 sans patronyme                      Total:  1460

 

Saint-Philippe                 575 avec patronyme                              5 sans patronyme                      Total:   580

 

Salazie                            579  avec patronyme                             6 sans patronyme                      Total:   585

 

 

 

Ces données sont réservées à un usage privé et sont protégées par les lois nationales et européennes.

 

Mise à jour: 23 mars 2022

Attention, ces listes ne correspondent pas à celles établies pour chaque commune à partir des feuilles de recensements.

LES AFFRANCHIS DE 1848

Le projet officiel de Mémorial des victimes de la Traite négrière et de l’esclavage colonial, présentant à Paris les 200 000 noms d’esclaves (La Réunion, Martinique, Guadeloupe, Guyane), mettra à l’honneur, pour La Réunion, ces 59 722 esclaves affranchis.

Les listes ci-dessous ont fait l’objet d’une convention signée le 3 février entre Madame la Ministre de la Culture et les associations, collectifs ou chercheurs ayant élaboré pour ces 4 territoires d’Outre-Mer ces bases de données.